E-book érotique

  • Auto-édition érotique, c'est le public qui décide finalement !

    Le succès des ebooks pornobiographiques de Katia énerve les "vrais" écrivains de littérature érotique ! Comment des livres aussi obcènes et vulgaires, écrits par des amatrices,  peuvent-ils avoir autant de succès ? se demandent ces jaloux. Peut-être parce que les authentiques amateurs d'érotisme véritable en ont marre de vos pavés de 300 pages que vous fourguer au public à coup de campagnes publicitaires dignes des plus grandes marques de lessive !    

    Il n'y a décidemment que les femmes pour être excitées par des romans érotiques trop parfaitement écrits pour être honnêtes. Les vrais consommateurs de livres érotiques ne choisissent pas ce genre de littérature comme on choisit un ouvrage littéraire classique ; ils veulent avant tout un récit qui respire l'authenticité, le vécu, et non l'inspiration fantasmatique d'une romancière américaine qui se prend pour la Balzac ou la Chateaubriand de la littérature érotique. 

    Que des livres érotiques édités sans correction ( volontairement !parviennent à s'immiscer régulièrement dans le top des meilleures ventes sur Amazon Kindle est intolérable pour les "grands" écrivains. Il n'y a qu'à lire leurs critiques pour mesurer leurs colères. Ces prétentieux sont persuadés que des livres imparfaits , érotiques ou non, ne méritent pas d'être publiés et lus

    L'auto-édition a révélé qu'en littérature, comme dans bien d'autres domaines, c'est le public qui décide ce qu'il veut lire et non les "grands" écrivains ou les  "gros" éditeurs  ! Le fait est que le public aime lire ces livres érotiques biographiques et sincères... que cela plaise ou non aux pontifes de l'édition

  • Des livres érotiques qui choquent les femmes !

    Quand les livres érotiques de "Journal des frantasmes sexuels féminins" choquent les femmes...

    À en croire les commentaires qui accompagnent les livres érotiques "pornobiographiques" que nous éditons choquent les femmes... Et bien c'est tant mieux puisqu'il s'agit d'ebooks érotiques pour hommes ! Que les femmes soient choquées par ces livres prouvent que l'érotisme habituellement destiné au public féminin est véritablement "cucul la praline". Mais de quelles femmes parle-on ? De celles qui font le succès de 50 Nuances de Grey et autres romans érotiques pour femmes mal-baisées, bien sûr. 

    Quelle femme est aujourd'hui prête à assumer publiquement lire et se caresser en lisant les ebooks érotiques hard dont nous parlons ? Et pourtant les femmes lisent bel et bien ces livres érotiques avant de déclarer qu'elles sont choquées ! Elles savent pourtant à quoi s'attendre quand elles découvrent les titres de ces ouvrages érotiques pour hommes

    En vérité, nous ne publions pas des livres érotiques pour hommes mais des livres érotiques pour personnes qui assument leur voyeurisme sexuel littéraire. Les hommes avouent lire les livres que nous proposons parce que ces derniers les excitent incroyablement et leur donne envie de se masturber. Combien de femmes sont capables d'une telle franchise ? 

    Toujours est-il que les livres érotiques de notre collection ont trouvé leur public et que ce public est majoritairement masculin, du moins pour l'instant. Quand les femmes reconnaîtront aussi aimer la littérature érotique pour le sexe et non par romantisme, alors nos livres se vendront mieux encore que 50 Nuances de Grey

  • Littérature érotique et liberté sexuelle féminine

    Ces femmes qui étalent leurs vies sexuelles à travers ces ebooks érotiques pornobiographiques servent-elles la cause féminine

    Les avis sont partagés. Bien entendu, sur Journal des fantasmes sexuels féminins, nous pensons que nos narratrices participent activement à la libération sexuelle véritable des femmes !  Ceux qui prétendent aujourd'hui que les femmes sont libres de faire ce qu'elles veulent de leurs fesses n'ont qu'à prendre connaissance des commentaires insultants que nous recevons. 

    Ce ne sont quasiment que des femmes qui critiquent négativement les récits érotiques biographiques de nos narratrices. Elles reprochent à ces dernières d'avoir des pratiques sexuelles qui les réduisent au rang de vulgaires objets au regard des hommes. Or, la plupart des femmes qui racontent leurs histoires dans ces ebooks érotiques ont justement pour principal fantasme celui d'être l'objet sexuel des hommes

    Doit-on en déduire que la liberté sexuelle féminine a des limites et que par extension, la liberté d'expression féminine aussi ? Les auteures de livres érotiques doivent-elles se contenter d'écrire des romans érotiques à l'eau de rose pour ménagères mal baisées ? 

    N'en déplaise aux critiques, les narratrices de ces livres érotiques qui dérangent témoignent de leurs fantasmes véritables et de leurs expériences sexuelles vécues ; elles sont libres de faire ce qu'elles veulent de leurs fesses et de le raconter à tous le monde si cela leur chante ! 

  • Le "Journal des fantasmes sexuels féminins" pour les hommes

    "Journal très intime de femmes" est une sorte de confessionnal entièrement dédié aux femmes qui ont besoin de se soulager leurs consciences des vices sexuels qui les hantent ! Près d'une trentaine de femmes ont osé à ce jour y pénétrer pour se confronter aux lecteurs masculins qui ne demandent pas mieux de recevoir leurs confessions sexuelles.

    En général, les pratiques sexuelles débauchées dont il est question s'exposent à travers la pornographie fiction ou les blogs de libertines qui s'inventent des histoires de fesses pour compenser la réalité plate et pauvre de leur vie sexuelle véritable ; mais ici c'est de pratiques sexuelles réelles que parlent les narratrices de nos ebooks érotiques très spéciaux

    Il n'y a peut-être que les hommes qui peuvent entendre des filles parler ainsi avec une telle franchise de leurs fantasmes réalisés à travers des expériences sexuelles souvent insolites et presque toujours extrêmes par rapport au "référentiel" de la moralité sociale. Les femmes, quant à elles, préfèrent lirent des romans érotiques à l'eau de rose... Sans doute pour éviter de croiser le reflet de leurs fantasmes sexuels pervers à travers le récit trop réaliste d'une narratrice sincère 

    Car c'est bel et bien la sincérité des narratrices qui fait le succès de la collection de témoignages sexuels présentée sur ce site "Journal très intime de femmes". Enfin, des femmes parlent sans tabou ni réserves morales de leurs pratiques sexuelles vicieuses. Non seulement elles se confient franchement mais en plus elles le font sans retenue, en prenant pour la plupart un plaisir malin ou coquin à entrer dans les détails les plus croustillants pour exciter encore plus le lecteur

    Toujours est-il que le fait est que chaque jour le nombre de visiteurs du site "Journal très intimes de femmes" augmente ; tout comme, logiquement, le nombre d'exemplaires d'ebooks érotiques de la collection téléchargés sur Amazon.fr

     

     

     

     

  • Tous les fantasmes sauf ceux de ma femme !

    Faut-il généraliser les comportements sexuellement débauchés des femmes qui ont accepté de témoigner à travers cette collection d'ebooks érotiques pas comme les autres ? Bien évidemment que non ! Néanmoins, on se rend compte qu'il suffit bien souvent d'offrir aux femmes un moyen d'expression adapté pour que ces dernières se révelent en matière de sexe infiniment plus vicieuses que la société veut bien l'imaginer. 

    À notre avis,une femme n'est jamais aussi sincère et sans tabou que lorsqu'elle sait que ses confidences sexuelles seront majoritairement accueillies par des hommes. Nous pensons vraiment que les femmes jugent beaucoup plus sévérement les écarts sexuels des autres filles que les mecs ; probablement parce qu'elles s'estiment salies par leurs confessions sexuelles.

    Les hommes que nous sommes recevons au contraire les témoignages sexuels de ces femmes comme la matière qui nourrit nos fantasmes juste le temps de "consommer" l'histoire sexuelle racontée dans l'ebook érotique. Loin de nous l'intention de généraliser l'expérience sexuelle d'une narratrice à toutes les femmes que nous croisons dans la rue ! D'ailleurs, quel homme souhaiterait en vérité que sa propre femme soit aussi obsédée sexuelle que celles qui racontent leurs aventures sexuelles ici ? 

    '' Toutes des salopes sauf ma femme !" ; n'est-ce pas finalement ce que chaque lecteur pense en lisant avec plaisir les confessions très hard de nos narratrices

     

     

  • Les vrais fantasmes sexuels féminins

    Qui mieux que la femme elle-même peut parler des fantasmes sexuels féminins ? Nous sommes bien placé sur ce site pour savoir qu'il y une grande différence entre les listes de fantasmes sexuels de femmes données par les psychologues et les fantasmes sexuels féminins exprimés par les femmes qui les vivent concrétement ! 

    Dorénavant, il y aura la liste clinique des fantasmes sexuels féminins ( celle de psys ) et la liste des fantasmes sexuels féminins réels ( la nôtre ! ).

    Voici donc les principaux fantasmes sexuels féminins avoué par ces femmes perverses et vicieuses sans tabou sexuel ( liste de fantasmes sexuels féminins non ordonnée )

    - Faire des fellations à des inconnus dans les toilettes publiques

    - Faire l'amour avec une équipe entière de footballeurs professionnels

    - Tromper sexuellement son mari ou son mec avec des amants de passage

    - Faire l'amour devant du public

    - Séduire sexuellement des hommes mariés

    - Se soumettre sexuellement devant des personnes riches ou connues 

    - Se livrer à des orgies sexuelles dans une institution religieuse

    - Faire du stop pour avoir des rapports sexuels avec les automobilistes

    - Se taper en secret les meilleurs potes de son mec

    - Se taper des "p'tis" jeunes ( femme cougar )

    - Aimer lécher l'anus des hommes

    - Se faire sodomiser sauvagement

    - Avaler de grande quantité de sperme

    - Faire des cochonneries sexuelles avec des vieux

    - Être sexuellement livré à un gourou

    - Être sexuellement soumise à une personne sadomasochiste

    - S'exhiber dans des endroits insolites pour exciter les voyeurs

    - Être l'objet sexuel d'un gang bang

    - Participer à un casting X pour débutante

    - Se lâcher sexuellement dans un club libertin

    - Obliger un partenaire à lécher ses fesses et son entre-jambes

  • Un site de nymphomanes

    Non, ce site n'est ni un site de nymphomanes ni un blog de nymphomanes mais un site de voyeurs littéraires ! Que les choses soient claires, le blog n'a pas pour vocation de fournir un espace d'expression aux femmes qui ont envie de parler de leur sexualité ( pratiques sexuelles ou expériences sexuelles ) mais d'héberger une chronique critique sur des ebooks érotiques d'un nouveau genre, ce dernier étant caractérisé par l'authenticité des histoires sexuelles féminines

    Que les narratrices des ebooks érotiques disponibles soient péjorativement qualifiés de nymphomanes ou de salopes par certaines visiteuses de ce blog n'est pas une donnée relative à la qualité de ce site critique. Ici on doit surtout parler du contenu de ces ebooks érotiques et beaucoup moins de la conduite des femmes qui témoignent de leur pratiques sexuelles perverses ; il est vrai que nous-mêmes avons souvent du mal à dissocier l'histoire sexuelle racontée de la femme qui la raconte

    Ce qu'il ne faut surtout pas c'est que ce site de critique littéraire érotique devienne un tribunal où l'on juge le comportement sexuel de ces femmes. Ceux qui estiment que ce site est un site de nymphomanes n'ont certainement pas lu les articles publiés sur ce blog érotique. 

    Ce site n'est pas plus un site de nymphomanes qu'un site pour adulte au sens où on l'entend communément. Ce n'est pas le contenu du blog qui est "pour adultes" mais le contenu des ebooks érotiques dont il traite de manière critique. De fait, celui qui vient ici pour y chercher des nymphomanes risque d'être déçu. Par contre celui qui vient sur ce blog pour entendre parler de nymphomanes a toutes les chances d'être comblé. Qui saisi cette subtilté à tout compris à l'esprit de ce site érotique

  • Les fantasmes sexuels de Negma

    Présentation du livre confession très hard de Negma

    " Elle a 22 ans, elle se prénomme Negma, elle sais qu'elle est belle et que son charme oriental ajoute encore à sa "sexytude"... Son truc a elle s'est de se faire b***** très sauvagement par des groupes d'ouvriers sur les chantiers ! 

    La manière très provocatrice avec laquelle Negma se confesse sexuellement fait de ce témoignage intime féminin un des plus excitants de toutes la collection à ce jour disponible en téléchargement "

    Voici un quatrième de couverture très explicite ! Le témoignage sexuel de Negma est chaud, chaud, chaud ! Cette fille est à la fois sexuellement désirable et moralement détestable.

    Negma est le profil parfait de la garce capable la journée de de s'offrir totalement soumise à des groupe d'ouvriers sur un chantier et de, le soir même, dominer et abuser psychologiquement et sexuellement le mec qui partage sa vie

     

  • Ma femme n'aime pas le sexe ; elle a des fantasmes

    " Ma femme n'aime pas le sexe " dites-vous ? En êtes vous bien sûr...

    Des femmes qui n'aiment pas le sexe, nous n'en avons jamais rencontrées ! Des femmes qui font voeux de chasteté, oui ; des femmes qui n'ont plus envie de faire l'amour avec leurs maris, oui ; des femmes qui ont un blocage psychologique par rapport à leur pulsion sexuelle, oui ; des femmes qui sont insatisfaites de la façon de leur partenaire d'exprimer leur désir de faire l'amour, oui... mais des femmes qui n'aiment pas le sexe, non absolument jamais !

    Et si cette femme censée ne pas aimer le sexe, faire l'amour, était du genre de celles qui ont témoigné ici ? Et si cette femme était tout simplement une fausse pudique qui, en secret, se livre avec des inconnus à des orgies sexuelles d'une perversion rare ?

    Il faut ne pas avoir encore lu les extraits de journaux intimes de ces femmes vicieuses ( aux deux premiers sens du terme ! ) pour penser encore qu'une femme peut ne pas aimer le sexe.

    Bien entendu, toutes les femmes ne sont pas à l'image de celles qui nous ont raconté leurs histoires de cul. Mais en vérité, ces femmes qui nous confient sans tabou leurs expériences sexuelles les plus folles ne sont-elles pas tout simplement de celles qui ont osé faire des principaux fantasmes féminins des réalités pratiques ? À méditer...

     

  • E-books érotiques ( ou porno ? ) sur Amazon

    Heureusement que le programme d'Amazon, KDP ( Kindle Direct Publisching ), existe car quel éditeur traditionnel aurait osé publier les témoignages sexuelles des femmes, constituant le sujet de nos douces critiques de "voyeurs" sur ce site ? 

    Le nombre de ces E-books érotiques ( ou plutôt porno dans ce cas ) chaque jour téléchargés par des amateurs de confessions féminines très intimes nous prouvent que ces femmes ont bien eu raison de se confier ainsi, sans tabou, ni retenu au niveau du vocabulaire sexuel ! 

    Pour un éditeur les seuls livres traitant d'histoires sexuelles de femmes publiables sont, raisons économiques obligent, des ouvrages de plusieurs centaines de pages dans lesquels, à l'instar des films érotiques diffusés sur les chaînes populaires, on s'attarde sur le paysage, les rideaux ou le chien couché au pied du lit, plutôt que de nous montrer ce qui est fondamentalement l'essentiel, du sexe pour de vrai

    L'avantage du programme KDP proposé par Amazon c'est qu'il permet de rendre publiques les confessions sexuelles de ces femmes, volontairement étalées sur quelques pages seulement ( du sexe, rien que du sexe, un point c'est tout et pour notre plus grand plaisir ! ).

    Les critiques auront beau juger que ces confidences de femmes perverses n'ont aucune valeur littéraire ( on est les premiers à le reconnaître ! ), nous on s'en fout royalement du moment où ces femmes nous parlent avec franchise et sans complexe de leurs expériences sexuelles les plus vicieuses.

    En vérité, n'en déplaise aux critiques qui aiment les romans porno à l'eau de rose ( peut-être par pudibonderie pathologique )  les E-books érotiques ( disponibles en téléchargement sur Amazon ) que nous citons ont toutes les qualités qui nous conviennent : histoires vécues, vocabulaire cru, textes courts et sans lourdeurs littéraires destinées à combler du vide ! 

  • E-books érotiques ou E-books pornos ?

    Cet article vient presque logiquement à la suite du précédent ( E-books érotiques ( ou porno ? ) sur Amazon ). En effet, il nous semble pertinent de pousser la réflexion sur la publication des témoignages de nos chers femmes délicieusement ( à nos yeux ! ) perverses.

    Etrangement, un livre érotique ( ou un E-book érotique ) sera mieux accueilli par la critique et la censure sociale ( voir légale ) qu'un livre ou un E-book pornographique. Mais au fond c'est quoi la différence essentielle entre l'érotisme et le porno

    Si notre questionnement visait le cinéma ou la vidéo, la réponse serait simple : Des images érotiques sont plus soft que les images porno, ce qui finalement s'exprime dans les faits que dans l'érotisme le zizi de l'homme et le minou de la femme jouent à cache-cache avec le spectateur tandis que dans le porno la "bite" ( mot pas bien, il faudra penser à flouter ! ) du mec et la "chatte" ( même remarque que pour le mot b*** ! ) de la meuf s'exhibent avec provocation ! 

    Comment donc appliquer ce principe de différenciation entre érotisme et pornographie à un livre papier ou un E-book qui "montre" le sexe sans image ?

    Prenons-donc l'exemple des E-books que nous présentons sur ce blog :

    Si la femme souhaitant raconter sa première sodomisation dit " ... il m'a enculée sauvagement" ( floutage effectuéClin d'œil ) c'est du porno ; si en revanche elle dit "... il m'a prise par derrière avec une certaine vigueur" c'est de l'érotisme.

    Mais finalement, qu'est-ce qu'il imagine dans sa petite tête de voyeur le lecteur de l'E-book érotique quand l'innocente femme raconte de manière gniant-gniant ( heu...érotico-poétique plutôt ), sa scène de sodomisation. Et bien la même chose que s'il lisait la description de cette scène écrite vulgairement dans un E-book porno, c'est-à-dire qu'il imagine la femme à quatre pattes en train de se faire enc**** !!!!!!!!!

  • Pénétration intime de femmes offertes

    La force des journaux très intimes que ces femmes nous révelent c'est incontestablement leur capacité à nous immerger dans l'histoire sexuelle racontée comme si nous y étions ! Comment ces femmes, qui ne sont pas écrivaines, peuvent arriver à introduire à ce point les "voyeurs" que nous sommes au coeur de l'action

    Il ne fait aucun doute que c'est la franchise et surtout le vocabulaire sans tabou employé naturellement par ces femmes qui rend leurs confidences sexuelles si explicites. De fait, on a l'impression de participer véritablement à la scène sexuelle décrite par celle qui l'a vécue. C'est le cas de le dire, on est aux premières loges !

    Nous avons parlé dans pénétration intime de femmes offertes de la facilité avec laquelle les expériences sexuelles que ces femmes racontent s'imprimaient en images dans notre esprit, plus puissamment encore qu'une vidéo de fiction pornographique. Nous pouvons ici ajouter que ces témoignages de femmes ont aussi le pouvoir de nous propulser à la place de l'homme ou des hommes qui profitent de leur générosité charnelle ! Et cela c'est leur plus grande qualité, n'est-ce pas ?

    Mais au fait, lequel de ces journaux très intimes de femmes avez-vous préféré ? 

  • Le droit d'être une salope ?

    540 pages de témoignages sexuels de femmes perverses !: Les livres érotiques pour hommes de Katia par [Lachienne, Katia]

    Cliquez sur l'image pour feuilleter ce livre

    Jamais nous n'aurions pu croire que la publication des témoignages sexuels de femmes suscite un tel nombre de réactions ! Bien entendu il y a des réactions positives et des négatives. Mais, chose étange, on constate que les réactions négativent viennent essentiellement des femmes

    Pourquoi c'est étrange ? Et bien parce que l'on pouvait s'attendre à ce que la fameuse ( et surtout légendaire Bisou ! ) solidariré féminine joue en faveur de ces femmes qui ont eu le courage de raconter avec franchise et dans le moindre détail leurs expériences sexuelles les plus vicieuses et perverses.

    Et bien non, au contraire, les femmes qui critiquent négativement les témoignages féminins que nous publions, traitent les narratrices de salopes, de putes, enfin de toutes les insultes classiques que l'on jette à une femme qui se lâche sexuellement. Ces femmes qui jugent très sévèrement le comportement de leurs "copines" de genre ne comprennent pas que c'est justement leur droit au plaisir sexuel qui est ici en jeu !

    Pourquoi donc les femmes n'auraient pas le droit de faire ce qu'elles veulent de leurs culs ? Parfois, on en vient à se demander, en lisant les critiques féminines, si les femmes insultantes ne sont pas finalement tout simplement des jalouses frustrées sexuellement.

    Les féministes pures et dures estiment que ces femmes qui dévoilent leurs intimités et racontent publiquement leurs histoires sexuelles contribuent à ce que les hommes continuent de considèrer les femmes comme de vulgaires objets sexuels.

    Oui, on comprend cela, seulement être des objets sexuels totalement soumises aux hommes est justement et précisément ce que ces femmes qui se racontent veulent ! Elles veulent être des salopes aux yeux des mecs... Et c'est tout de même leur droit non ? 

  • Les femmes sont-elles toutes lesbiennes ?

    Si les pratiques sexuelles incroyablement perverses racontées par "nos femmes" ( on les connaît tout de même très intimement à présent, n'est-ce pas ? Clin d'œil )  sont toutes de natures différentes, elles ont pourtant une chose en commun qui ne peut que frapper le voyeur littéraire aguéri.

    Avez-vous donc relevé le fait que beaucoup de ces femmes, manifestement pas lesbiennes par nature, se laissent aller assez facilement à pratiquer des actes sexuels avec d'autres filles participant de l'expérience orgiaque qu'elles relatent.  

    C'est comme si toutes ces femmes pouvaient être occasionnellement lesbiennes dans le feu d'une action sexuelle débridée.

    Mise à part le cas de Marie C, cette novice qui s'adonne sans retenue aux plaisirs de la chair dans un couvent de soeurs, les autres cas ne présentent pas de situations imposant fatalement une pratique lesbienne.

    Si à la question "les femmes sont-elles toutes lesbiennes ?" nous ne pouvons répondre par l'affirmative absolue, en revanche nous pouvons légitimement imaginer, même si ce n'est que fantasmatiquement, que les femmes sont toutes potentiellement lesbiennes

  • Le témoignage d'une "vraie" nymphomane

    540 pages de témoignages sexuels de femmes perverses !: Les livres érotiques pour hommes de Katia par [Lachienne, Katia]

    Cliquez sur l'image pour feuilleter ce livre

    Le témoignage sexuelle de Sophie R. nous donne une image totalement différente de la nymphomanie telle que nous l'imaginons habituellement.

    De manière générale, les hommes appréhendent la nymphomane comme une femme qui exige de son partenaire sexuel qu'il soit durablement performant afin de lui procurer des orgasmes multiples. Pourtant, on découvre que ce n'est pas sur la durée de la relation sexuelle que s'applique la nymphomanie de Sophie  mais sur la multiplications des partenaires et des occasions de s'adonner à une sexualité orgiaque. 

    Il est bien évident que même l'homme le plus performant sexuellement ne pourra contenter et satisfaire Sophie ; cette dernière ira toujours voir ailleurs

    Avec le témoignage très détaillé de Sophie, nous sommes plus proche de la définition clinique de la nymphomanie que de celle, plus fantasmatique, des hommes ! Cette femme est une vraie nymphomane et pas seulement une "folle du sexe" !

  • Jeune et pourtant attirée sexuellement par les vieux

    Être attirée sexuellement par les très vieux ( gérontophile ) quand on a 18 ans et que l'on est très belle et sexy, n'est-ce pas une étrange perversion ? Et quand cette perversion s'épanouie pleinement à travers des pratiques extrêmes, n'est-ce pas du vice charnel à l'état pur ? 

    Le témoignage d'Amandine constitue probablement la plus excitante confession intime féminine pour les personnes agées encore animées par la libido. Bien que cette superbe jeune fille nous raconte, comme toutes les autres femmes qui témoignent ici, des histoires sexuelles vécues, il faut de même dire que le senior qui découvre cette confession a peu de chance de tomber sur une fille comme elle et encore moins sur Amandine elle-même !

    Alors, le lecteur se contentera de fantasmer sur l'image d'une jeune fille de 18 ans charnellement offerte à des papys plus ou moins encore vigoureux. Est-ce que beaucoup des pensionnaires des maisons de retraite ont un ordinateur pour télécharger et se régaler du journal très très intime d'Amandine, la fille qui aime se taper des très vieux

    En vérité, les personnes agées sont loin d'être les seules censées télécharger le petit livre d'Amandine ! Au-delà de l'image fantasmatique du vieux profitant des charmes de cette jeune fille de 18 ans, on retient surtout avec quelle audace malicieuse Amandine nous raconte les pires de ces pratiques sexuelles intergénérationnelles. On pourrait même affirmer que cette petite vicieuse se plaît à se décrire en détail dans ses soumissions sexuelles

  • Choquantes ces histoires sexuelles de femmes ?

    540 pages de témoignages sexuels de femmes perverses !: Les livres érotiques pour hommes de Katia par [Lachienne, Katia]

    Cliquez sur l'image pour feuilleter ce livre

    Bien qu'elles ne présentent rien de répréhensibles, les histoires sexuelles des femmes se confiant à nous, peuvent apparaître plus choquantes que les scènes d'un film pornographique ; pourquoi donc ? Et bien tout simplement parce qu'elles sont réelles. Il ne s'agit pas là des fantasmes sexuels communicatifs transmis de manière fictionnelle par un réalisateur imaginatif mais bel et bien d'expériences sexuelles véritablement vécues par ces femmes. 

    On a beau regarder un film porno comme si c'était réel, n'empêche que l'on sait pertinemment que les pratiques sexuelles sont jouées par des acteurs qui sont payés pour cela. De plus, nous savons que, malgré ce qu'elles font croire astucieusement lors d’interviews promotionnelles,   rares, pour ne pas dire inexistantes, sont les actrices pornos qui prennent du plaisir à exécuter machinalement et sur commande certaines pratiques sexuelles particulièrement vicieuses

    Et puis, c'est bien connu, lire une histoire, quelle qu'en soit sa nature, nous fait pénétrer beaucoup plus profondément dans l'action que de la regarder en video, surtout quand, ce qui est le cas des témoignages sexuels que nous évoquons, les femmes écrivent comme elles parleraient, c'est-à-dire sans faire de "chichis" littéraires

  • Histoires sexuelles vécues vc photos glacées

    Qui se souvient des magazines de charmes quand ces derniers faisaient la priorité à la publication d'histoires sexuelles vécues par des femmes

    C'était bien entendu avant que ces magazines de charmes célèbres remplacent progressivement les confessions sexuelles féminines par des photos érotiques. À la place de femmes réelles nous confiant le récit de leurs expériences sexuelles les plus coquines, nous avons trouvé des photos glacées de pin-up elle-mêmes glacées ! 

    Presque tous les magasines de charmes qui ont cédé aux sirènes de l'image érotique ou pornographique au détriment des histoires sexuelles féminines vécues ont subi de plein fouet la concurrence d'internet et sa foison de chair fraîche étalée froidement sur écran

    La vérité est qu'un voyeur littéraire n'est pas un voyeur vulgaire qui se contente de n'importe quel support érotique vaguement excitant ; non le voyeur littéraire aiment absolument les véritables histoires sexuelles vécues ; qui plus est si elles sont racontées par les femmes ayant pratiqué réellement l'expérience sexuelle en question ! 

    Entre les témoignages sexuelles de femmes que nous traitons sur ce blog et les expositions de femmes "glacées" il n'y a pas photo ! 

  • Les femmes qui aiment avaler le sperme ( témoignage )

    Voir tous les livres érotiques pour hommes

    Certains hommes se plaignent sur des forums de sexualité que leurs femmes refusent d'avaler leur sperme. À l'inverse, on découvre qu'une femme peut aimer à ce point le goût du sperme dans sa bouche qu'elle en devient boulimique ! Cela peut paraître incroyable mais c'est pourtant ce que nous a confié sans tabou Virginie. Ceux qui ne connaissent pas encore son témoignage peuvent le découvrir ici.

    Dire que Virginie aime avaler le sperme est un euphémisme... Elle en est tellement gourmande qu'elle en est obligée de multiplier les relations sexuelles avec de nombreux hommes, souvent de parfaits inconnus. Pour Virginie, la fellation est le seul moyen d'obtenir le précieux nectar qu'elle convoite presqu'en permanence ! 

    La valeur du témoignage sexuelle de Virginie tient surtout à la manière très détaillée avec laquelle elle nous raconte comment elle chasse ses proies ( qui ne se sauve pas ! Langue tirée ) et comment elle les consomme ( elles ne s'en plaignent pas ! Clin d'œil ). Alors, que ceux qui se plaignent que leurs femmes n'aiment pas avaler le sperme pensent donc à Virginie ! 

  • Je veux devenir actrice de film X

    540 pages de témoignages sexuels de femmes perverses !: Les livres érotiques pour hommes de Katia par [Lachienne, Katia]

    Cliquez sur l'image pour feuilleter ce livre

    Toutes les jeunes femmes qui rêvent de devenir actrice de film x devraient lire avant le témoignage de Karina. Cette jeune fille de 19 ans a passé un casting porno particulièrement hard ; d'autant qu'il s'agissait d'un casting pour débutant ! 

    Tout ce que Karina a vécu pendant son premier casting X elle nous le raconte dans le moindre détail et avec une telle intensité narrative qu'aucune jeune femme n'aura de mal à se sentir physiquement à sa place

    Bien que certaine jeunes femmes désirant faire du porno nous on avoué s'être masturbées pendant la lecture du témoignage de Karina, on peut penser tout de même que cette révélation très intime peut amener les filles encore sexuellement immatures rêvant de devenir actrice porno de bien réfléchir à la question !

    Certes, aucune pratique sexuelle n'a été imposé de force à Karina et cette dernière avoue même y avoir pris beaucoup de plaisir. Ce que les filles qui veulent passer un casting porno doivent savoir, c'est que c'est avant de participer au casting X qu'il faut réfléchir car une fois dedans on peut facilement se laisser entraîner dans un délire sexuelle incontrôlable tout simplement parce que c'est très bon

    Mais, toutes les filles ne sont pas Karina et on peut penser que certaines pourraient mal vivre après-coup le fait d'avoir accepté d'être réduite à un vulgaire jouet sexuel pour étalons très performants. 

    Quant à l'avis des hommes qui ont déjà lu ce livre ? Il est unanime... cette confession très intime est particulièrement intense et excitante ! Comme toutes les autres témoignages sexuelles disponibles ajouterons-nous !