témoignages fantasmes

  • La chanteuse ne retirera pas son témoignage sexuel !

    Les moralisateurs ( souvent des moralisatrices ! ) s'opposant à la liberté sexuelle des femmes n'obtiendront pas satisfaction et c'est tant mieux pour eux ! Leurs menaces de révéler au grand jour la véritable identité de la jeune chanteuse qui a osé faire des confidences concernant ses fantasmes les plus inavouables ne prennent pas

    Après un mouvement de panique; la jeune chanteuse a décidé qu'elle ne retirera certainement pas son ebook pornobiographique de Journal des fantasmes sexuels féminins. Son témoignage étant publié sous un pseudonyme, comme toutes les autres narratrices de la collection "fantasme de femme", elle ne risque finalement pas qu'un lecteur ose divulger publiquement son véritable nom

    Bon, nous devons reconnaître, nous qui savons, que les lecteurs qui ont lu son témoignage ont la certitude de savoir de qui il s'agit ! Mais personne ne peut prendre le risque de jeter une star en patûre aux puritains sans avoir la certitude de ce qu'ils avancent. Il est vrai que certains noms circulent sur les réseaux sociaux mais il s'agit plutôt de questionnement que d'affirmation. 

    Vous vous demandez si le témoignage de la star est sur la compilation de 254 pages intitulée Fantasmes sexuels de femmes ? Nous n'avons aucunement l'intention de répondre à cette question ! 

     

  • Quel est le fantasme féminin le plus choquant ?

    Quel est le fantasme féminin le plus choquant selon vous parmi tous ceux révélés ici par nos narratrices ? C'est une question que nous aimerions en fait plus particulièrement poser aux femmes qui estiment que ces témoignages sont une honte pour la condition féminine. Ah bon ? Mais au lieu de critiquer sans arrêt notre site sur les réseaux sociaux sous prétexte de prendre la défense des femmes au foyer respectables, vous seriez socialement plus utile si vous laissiez des commentaires argumentés sur ce blog.

    Les femmes qui nous parlent de leur fantasmes ici sont-elles d'une espèce différente que les femmes "respectables" auxquelles vous faites référence ? En plus, sachez que les narratrices des ebooks en question sont pour la plupart en couple, mariées ou non, avec des enfants ou non. Est-ce que le fait d'être une femme aimante ou une maman peut supprimer les pulsions qui animent les fantasmes sexuels et poussent à les réaliser ?

    Nous pensons au contraire que les femmes qui ont osé parler ouvertement de leurs fantasmes sexuels les plus inavouables sont bien plus saines d'esprit que les frustrées qui s'efforcent de réfréner leurs pulsions et développe en fait des névroses. Ce sont justement ces névroses qui s'expriment à travers les critiques moralistes qui visent ce site Journal des fantasmes sexuels féminins

    Les femmes qui réalisent tous leurs fantasmes sont-elles aussi saines de corps ?  Et bien, sachez que toutes les narratrices dont nous parlons sont belles, pleinement épanouies physiquement et psychologiquement ! Et, pour finir, sachez que leurs témoignages ont énormément de succès et sont tous bien positionnés dans le classement des ventes d'Amazon KDP ! Décidemment mesdames les puritaines vous avez tout faux ! 

     

     

     

  • Journal des fantasmes féminins et liberté sexuelle, votre avis ?

    Non, Journal des fantasmes sexuels féminins ne se taira pas !

    Nous étions jusqu'à présent un site bien tranquille simplement dédié aux fantasmes des femmes et aux témoignages de ces dernières. Depuis l'affaire de la star nous constatons que ce blog n'est plus seulement fréquenté comme auparavant en très grande majorité par des hommes mais aussi par de plus en plus de femmes. Parmi ces dernières, certaines n'ont pas bien compris le but de ce site et le condamnent sévèrement au nom de la moralité sexuelle féminine.

    Non, vous ne rêvez pas, des femmes estiment que les narratrices des ebooks érotiques d'une nouveau genre "porno-biographiques" dont nous parlons sur ce blog sont des perverses ! Et le terme "perverse" veut dans leur bouche dire exactement ce qu'il veut dire, c'est-à-dire "déviant sexuel".

    Les femmes qui racontent leur fantasmes à travers les ebooks de la collection seraient donc des déviantes sexuelles. Et donc ? Et bien d'après ces militantes anti-liberté féminine ces femmes épanouies qui réalisent sans complexes leur fantasmes et nous les racontent devraient être "brûlées sur la place publique", comme au Moyen-Âge ! N'est-ce pas ce que l'opinion publique essaie de faire en salissant la jeune chanteuse qui aurait écrit un de ces ebooks

    C'est la liberté sexuelle des femmes que défend indirectement le site Journal des fantasmes sexuels féminins. Non pas ce genre de liberté sexuelle artificielle et surjouée par des jeunes potiches qui confondent liberté et irresponsabilité mais la liberté d'assumer tous ses fantasmes et de les réaliser si elle le désire, quand elle le désire et avec qui elle le désire ! 

  • Toutes les femmes "coquines" peuvent être publiées !

    Toutes les femmes "coquines" peuvent être publiées ! 

    Le succès des ebooks érotiques "pornobiographiques" dons nous parlons sur "Journal des fantasmes sexuels féminins" est comme un pied de nez que nous faisons à tous ceux qui estiment que seuls les "vrais" écrivains devraient avoir le droit de publier. Et oui, non seulement ces ebooks d'un genre nouveau sont écrits par des femmes qui ne savent pas "bien" écrire ( au regard des conservateurs littéraires ) mais en plus leurs livres témoignages se vendent comme des petits pains ! 

    La vérité, c'est que les lecteurs qui aiment les livres numériques de cette collection l'aiment précisément pour l'authenticité des témoignages sexuels féminins. Les femmes qui y racontent leurs fantasmes le font exactement comme si elles se confiaient à des hommes ou des femmes assis devant elles dans le canapé de leurs salons. Elles sont tellement conscientes de ne pas être des écrivains qu'elles s'excusent presque toutes par avance des fautes d'orthographe et de grammaire qui "animent" leurs récits.

    L'éditeur aurait très bien pu rendre ses témoignages de femmes littérairement propres mais il ne l'a pas voulu, vo-lon-tai-re-ment ! Il s'agit là d'un procédé d'auto-édition osé et subversif. Grâce à Amazon et sa plate-forme KDP, chacun a le droit de publier ses livres, même celui "qui n'a pas été beaucoup à l'école". C'est au consommateur de décider ce qu'il a envie de lire ou non et s'il préfère télécharger un de ces ebooks érotiques "imparfait" mais authentique plutôt que le roman érotique bidon d'un écrivain professionnel c'est son droit le plus strict ! 

    Ici,le lecteur ne vient pas juger le style littéraire des narratrices mais se régaler de ses fantasmes confiés sans retenu 

     

     

     

  • Une femme doit-elle réaliser tous ses fantasmes sexuels ?

    Une femme doit-elle réaliser tous ses fantasmes sexuels ?

    Mise à part les pratiques interdites par la loi, on ne voit pas pourquoi une femme devrait se priver du plaisir intense que peut lui apporter la réalisation de ses fantasmes. Ensuite doit être considérée la situation familiale et sociale de la femme. Il est bien évident qu'une personne publique comme la chanteuse célèbre celle qui fai l'objet d'un "scandale" sur ce blog ou une femme en couple devra prendre certaines précautions pour réaliser ses fantasmes. Nous pouvons constater à travers les témoignages de nos narratrices que le fait d'être amoureuse, mariée ou mère de famille ne change rien à la possibilité de réaliser ses fantasmes.

    En fait, le seul obstacle ou frein à la réalisation de ses fantasmes sexuels pour une femme est sa conscience morale ! On le voit dans les témoignages, certaines femmes ont dû mal psychiquement à tromper leurs amoureux ou leurs maris alors que cela ne leur pose aucun problème d'un point de vue physique

    De toute façon, un véritable fantasme s'exprime toujours avec une grande intensité qu'il sera difficile de réfréner sans risquer de développer des névroses psychologiques. Ainsi, la répression d'un fantasme peut a priori conduire à la déprime ou à l'hystérie

    On constate aussi à travers les confidences de nos narratrices que la masturbation ne suffit pas à satisfaire la pulsion d'un fantasme sexuel qui ne demande qu'à s'exprimer pleinement. Malgré tout, la masturbation semble être un moyen de se soulager temporairement d'une pulsion sexuelle fantasmatique. 

    Certaines femmes affirment ne pas avoir de fantasmes sexuels mais en réalité elles les refoulent à un tel point que ces derniers trouvent à s'exprimer de diverses manières détournées, comme par exemple la boulimie ou l'achat compulsif.  On peut aussi supposer que les femmes qui insultent de salopes nos narratrices sur les réseaux sociaux ont d'énormes fantasmes sexuels profondément refoulés ! 

  • Fantasme et fidélité féminine, une enquête explosive !

    Penser à d'autres hommes, le fantasme numéro 1 des femmes ? 

    100 % des femmes en couple fantasment en secret sur un ou plusieurs autres hommes ( réels, imaginaires ou célèbres ), 96 % d'entre-elles se masturbent régulièrement en imaginant faire des trucs coquins avec d'autres hommes, 89 % des femmes pensent à quelqu'un d'autre quand elles font l'amour avec leurs partenaires conjugaux. Voici le résultat d'une étude exclusive menée par Journal des fantasmes sexuels féminins.

    Ces résultats sont ils surprenant ? Pour les femmes hypocrites et les hommes romantiques ( naïfs ? ) peut-être, mais certainement pas pour nous qui explorons les fantasmes féminins plus profondément que jamais.

    Nos ebooks érotiques biographiques sont en train de révolutionner l'image de la femme aimante. Ce n'est absolument pas sa capacité à aimer et la sincérité de son attachement à son partenaire amoureux qui sont remis en cause mais plutôt la véritable puissance des fantasmes qui est révélée

    La première réaction de l'homme découvrant les résultats de cette étude, a fortiori s'il a déjà lu au moins un des témoignages publiés, sera de "maudire" l'infidélité de la femme ( surtout s'il pense à la sienne !). Mais en vérité, ce n'est aucunement la fidélité féminine qui est l'objet de cet article explosif mais seulement la réalité psychique du fantasme

    Exiger d'une femme que, au nom de la fidélité conjugale, elle n'est plus de tel fantasme c'est comme lui demander de ne plus respirer ! La femme ne choisit pas d'avoir des fantasmes, ce sont ces derniers qui choisissent d'exister à travers elles. Et, nous en avons déjà parlé par ailleurs sur ce blog, un fantasme qui veut exister est capable d'user de moyens pulsionnels irrésistibles ! 

    Mais pourquoi faut-il donc que la femme fantasme généralement sur d'autres hommes que le leur ? Probablement parce que courir après l'inaccessible fait partie de la nature humaine !  

  • Le fantasme sexuel n°1 des femmes

    540 pages de témoignages sexuels de femmes perverses !: Les livres érotiques pour hommes de Katia par [Lachienne, Katia]

    Cliquez sur l'image pour feuilleter ce livre

    Le fantasme n°1 des femmes est aussi numéro 1 des ventes sur Amazon ! 

    Le témoignage de Lola n'est pas aujourd'hui n°1 des ventes sur Amazon par hasard ! Le récit sincère et sans tabou de cette jolie fille de 19 ans pourrait être celui de million d'autres femmes tant faire une fellation à un homme inconnu dans un endroit insolite est le fantasme féminin le plus courant. Et il n'est d'ailleurs pas si rare que cela que les hommes qui voyagent beaucoup bénéficient de petites gâteries totalement inattendues.

    Si l'on regarde bien les autres témoignages de femmes publiées ici, on constate que c'est bien souvent l'envie de faire une fellation à un inconnu qui entraîne les femmes mariées dans l'adultère. À la fameuse question "Est-ce que sucer c'est tromper ?", ces femmes qu'une pulsion subite font s'agenouiller devant un homme inconnu répondront bien entendu non ! 

     

  • Des ebooks érotiques volontairement vulgaires !

    Les ebooks de la collection "Journal des fantasmes sexuels féminins" ne sont pas faits pour les lecteurs hypocrites d'ouvrages érotiques traditionnels ! Ces derniers veulent nous faire croire que c'est uniquement le plaisir littéraire qui motive leur attirance pour ce genre. Ben voyons... 

    Peut-on encore considérer que les ebooks que nous présentons appartiennent au genre "érotique" ? Ne faut-il pas une bonne fois pour toutes que nous adoptions définitivement le terme "pornobiographiques" pour désigner leur genre ?  

    Les lecteurs hypocrites de littérature érotique affirment accorder une importance capitale au style, à l'orthographe, à la grammaire... Et bien, on peut en déduire que les livres qu'ils choisissent ne sont pas très excitants ! Les lecteurs qui connaissent les ebooks de "notre" collection ont mieux à faire quand ils les lisent que de se prendre pour des professeurs de français. 

    En vérité on sait que la très grande majorité des femmes et des hommes qui dévorent "nos" ebooks pornobiographiques ne résistent pas à l'envie de se masturber. Mieux, ils les choisissent justement pour cela ! C'est la vulgarité de leur contenu qui rend ces livres terriblement excitants et les distinguent catégoriquement des ebooks érotiques pour hypocrites sexuellement complexés. 

    Ici, les femmes qui témoignent de leurs fantasmes écrivent de manière naturelle et spontanée et c'est précisément cela qui fait le succès de leurs ebooks ( parmi les meilleures ventes sur Amazon ) ! 

     

  • L'érotisme des femmes frustrées

    Les ebooks de la collection "Journal des fantasmes sexuels féminins" ne sont pas mentionnés dans ce classement des meilleures ventes alors que la plupart d'entre-eux sont depuis plusieurs semaines parmi le top des ventes sur Amazon. Encore un exemple de l'hypocrisie qui règne dans le milieu de l'édition érotico-pornographique ! 

    Aucun classement des ventes relatif au genre "érotique" ne peut être considéré comme objectif tant qu'il ne distingue pas les ouvrages destinés au lectorat féminin de ceux destinés au lectorat masculin.

    Les livres érotiques " classiques" en tête des classements de libraires sont "consommés" principalement par des ménagères sexuellement frustrées ! Ces dernières, sous prétexte de curiosité littéraire, achètent uniquement les livres érotiques plébiscités par les grands médias, tel par exemple dernièrement le roman "50 nuances de Grey".

    Il faut vraiment être hanté par des fantasmes refoulés pour trouver excitant ce type de livre à l'eau de rose ! Et encore, celui que nous venons de citer en exemple est des plus coquins du genre. Il est fort à parier qu'une femme qu'un roman érotique classique parvient à exciter sera véritablement choquée par les confessions de nos narratrices ! 

    Ce sont très majoritairement les hommes qui téléchargent les livres pornobiographiques présentés sur notre Journal des fantasmes sexuels féminins. Le succès de ces témoignages de femmes sexuellement épanouies est précisément dû à l'authenticité des récits.

    Le romantisme sexualisé des livres érotiques "orthodoxes", qui plaît tant aux lectrices frustrées et complexées, n'excite assurément pas les hommes. Les hommes, qui ne trichent pas avec leurs pulsions, préfèrent le style brut des récits sexuels de cette collection 

     

     

     

     

  • Les femmes n'ont plus à avoir honte de leurs fantasmes !

    De plus en plus de femmes osent enfin avouer se reconnaître à travers les témoignages des fantasmes de nos narratrices. Notre "journal" a brisé la chape de puritanisme qui empêchait les femmes de parler ouvertement de leurs véritables désirs sexuels cachés. On se rend compte que les véritables fantasmes des femmes ne correspondent en rien à ceux listés sur les sites de psychologie populaire et les forums féminins.

    On constate que le nombre d'ebooks érotiques ( pornobiographiques ! ) constituant notre collection n'augmente pas très rapidement malgré le succès sur Amazon de chaque exemplaire publié ( meilleures ventes dans la boutique Kindle ). Beaucoup de femmes souhaiteraient participer à Journal des fantasmes sexuels féminins en y ajoutant leurs confessions mais la morale s'impose inconsciemment comme un frein à leurs initiatives

    En ce début de 21è siècle, la libération sexuelle des femmes est encore plus une idée qu'une effectivité sociale. La plupart de nos narratrices sont très surprises quand l'éditeur les invitent à se confier spontanément, vulgairement et sans aucune manière. Par contre, une fois la barrière morale franchie, les femmes se lâchent véritablement et leurs confessions atteignent une intensité érotique ( au sens réel du terme ! ) qu'aucun roman du genre n'a jamais atteint.

    Les hommes qui lisent les ouvrages de la collection découvrent enfin que la Femme de leurs fantasmes existe réellement, qu'elle n'est en fait pas le fruit d'une imagination d'obsédée ! Finalement, ce sont tant les femmes et les hommes qui trouvent leur liberté sexuelle à travers les ebooks présentés par notre Journal des fantasmes sexuels féminins. Les femmes n'ont plus a avoir honte de leurs fantasmes

     

     

  • Le livre érotique N°1 des ventes sur Amazon

    Le livre érotique ( pornobiographique ) de Lola N°1 des ventes sur Amazon ! 

    Capture ecran 2