Morale sexuelle et saintes nitouches, une affaire d'état... d'esprit !

  • Par lbno
  • Le 24/08/2015
  • 0 commentaire

540 pages de témoignages sexuels de femmes perverses !: Les livres érotiques pour hommes de Katia par [Lachienne, Katia]

Cliquez sur l'image pour feuilleter ce livre

" En découvrant les titres des témoignages de femmes dont vous parlez sur ce blog, moi qui avait honte de certaines de mes pratiques sexuelles me retrouve dans la position d'une sainte !". Telle est le commentaire privé d'une femme qui n'a émis aucune remarque péjorative à l'encontre des narratrices en question ; ce qui est à souligner compte tenu du fait quela gent féminine en général déplore notre goût masculin pour ce genre d'histoires sexuelles perverses. Soit dit en passant, nous sommes tout de même des adultes qui avont le droit de choisir nos lectures à partir du moment où leur contenu est légal ! 

Bien entendu nous savons que toutes les femmes ne sont pas aussi sexuellement débauchées que nos délicieuses narratrices. Seulement, la remarque de la "dame" que nous citons plus haut nous rappelle qu'en matière de sexualité, comme dans bien d'autres domaines, ce qui est moralement admissible dépend bien souvent de critères d'évaluation de nature subjective ou sociale. Même ces femmes qui nous confient le récit de leurs expériences sexuelles les plus "chaudes" sont conscientes de la singularité de leurs pratiques sexuelles

Pourtant nous pensons que la singularité des pratiques sexuelles racontées par ces femmes décomplexées est toute relative ! Que doit-on entendre par "sainte Innocent" s'agissant d'une femme qui n'a pas fait voeu de chasteté ? La femme qui ne pratique qu'une sexualité conventionnelle ( encore faut-il s'accorder sur le sens du terme ! ) et qui fantasme en secret devant une scène de baise torride ( pardon ! une scène d'amour, devons-nous dire ) au beau milieu de sa série américaine préférée est elle plus ou moins sainte que celle qui s'y livre en réalité ? 

Jésus a dit ( qu'est-ce qu'Il vient faire là ? ) en Matthieu 5.27.Quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis l'adultère avec elle dans son cœur. 

Dans le même esprit, nous nous disons : Quiconque est excité en regardant une scène de débauche sexuelle participe déjà à cette scène dans sa tête ( et bien souvent autre part en même temps ! ). 

Alors de grâce mesdames les saintes nitouches, ne jetez la première pierre sur "nos" narratrices que si vous n'avez jamais sexuellement péché

 

confessions sexuelles de femmes femmes qui parlent de sexe journal intime témoignages sexuelles fantames sexuelles pratiques sexuelles histoires érotiques intimité féminine E-book érotique blogs de libertines romans érotiques

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.